10 artistes camerounais qui ont chanté pour la nourriture

L’amour a de tout temps dominé le lyrics des artistes musiciens camerounais. La joie de vivre et les déboires de la vie également. Par contre, des textes sur la nourriture moteur de la vie, il y en a très peu. Rare sont ces acteurs de la musique qui ont décidé de ramer à contre courant et de proposer des chansons qui font l’éloge de ce qui va dans le ventre. Néanmoins quelques uns l’ont fait. Nous avons recensé pour vous 10 artistes musiciens camerounais qui ont chanté pour la nourriture.

01- KRONIK 237 – BHB (beignets haricot bouillie)

Le BHB ou bien Beignets-Haricot-Bouillie est un repas incontournable au Cameroun. Dans tous les carrefours de nos villes et villages ce met ne saurait manquer à l’appel. Jeunes et moins jeunes, parents et enfants, célibataires et mariés ne peuvent bouder le BHB de Mami Makala. Ce nom affectueusement donné aux gérantes de beignetariat. Le groupe de jeunes rappeurs Camerounais KRONIK 237 en parle dans leur tout premier single intitulé Beignets Haricots Boullies. Un hip-hop assez dansant mis en ligne en novembre dernier.

02 – Guslarime – Banane Malaxée

La Banane malaxée encore appelé “topsi banana” est un met des Bafangs un peuple de l’Ouest Cameroun. Cette recette faite à base de pâte d’arachides, d’huile rouge, de bananes vertes, d’épices et de poisson fumé est un pur régal. “Le Topsi banana est l’un des plats les plus succulents de la gastronomie camerounaise.” Le rappeur Guslarime n’a pas pu s’empêcher de faire une chanson pour magnifier ce délicieux repas.

03 – YAMOGANG – L’okok ou le érû

De son nom scientifique Gnetum africanum, l’okok est une plante de la forêt tropicale du bassin du Congo. La plante est également connue sous le nom de eru dans le sud-ouest du pays. En pratique, l’okok se cuisine à l’aide des noix de palmes et des arachides tandis que le Eru s’accompagne d’un autre légume appelé waterleaf. Ces deux mets relèvent du patrimoine culinaire national. Parfois il est difficile de choisir entre L’okok ou le eru. Yamogang un groupe de jeunes rappeurs vous propose une belle chanson urbaine pour vous aider à faire le choix.

04- Falone Maty – Eru

Vous avez du mal à faire votre choix ? Pas grave! Falone Maty vous “invite à venir manger le Eru.” Sortie en 2016, cette chanson folklorique est une ode à cette spécialité culinaire du Sud-Ouest du Cameroun. Le Eru est un véritable vecteur d’union nationale. Cette recette d’Okok, de Water Leaf, d’huile rouge et d’obstacle viandé fait le bonheur de tous. Ce met s’invite à toutes les occasions festives. Le Eru se consomme avec du couscous de manioc encore appelé watafufu ou alors avec du tapioca.

05- One Love – Tapioca

“Le tapioca est un aliment issu des racines de manioc, mélangées à l’huile rouge, puis séchées. Sa particularité est qu’il augmente de volume en contact de l’eau.” Encore appelé “sauveur” ce met est apprécié car il est un excellent coupe faim. Le tapioca se consomme sous plusieurs formes. Le rappeur One Love a décidé de rendre hommage au tapioca en chanson. Merci Tapioca sortie en 2014 va révéler One Love au public camerounais. Cette chanson existe également une version acoustique.

One Love – Merci tapioca

06 – MOUSSA JEAN KALAGAN – Le riz c’est la sauce

Le riz est une denrée de première nécessité dans notre pays. Il se consomme dans tous les ménages et sous diverses formes. La forme la plus prisée est la cuisson à vapeur pour servir de complément à une sauce. Vous pouvez manger du riz soit avec la sauce d’arachide, soit la sauce tomate, soit la sauce pistache. A vous de faire le choix. Le riz c’est la sauce renseigne Moussa Jean Kalagan. Ce comédien et chanteur d’occasion a sortie cette chanson en 2012. Un plein succès. Il vous déconseille fortement de manger du riz sans la sauce.

07 – Atango de monadjana – zékézéké

A défaut du riz à la sauce tel que prescrit par Jean Kalagan, vous pouvez consommer du riz sauté. Considéré comme le repas de crise le riz sauté à un gout très particulier surtout quand il est bien assaisonné. En 2006, dans un bikutsi très dansant Atango de monadjana demanda de choisir entre le riz sauté où le “zékézéké“. Qu’est-ce que le “zékézéké” ? Si vous avez la réponse prière de nous le faire savoir en commentaire.

08 – Valery Ndongo – Touche pas mon manioc avec le mfian owondo

Valéry Ndongo est très connu sous la casquette d’humouriste. En 2011, il décida d’entrer dans la peau d’un chanteur aux côtés de son frère d’arme Major Assé. Les deux vont chanter ”Ne touche pas mon manioc avec le mfian owondo. ” Le Mfian Owondo est un met des peuples Fang-Beti. Il s’agit de la sauce blanche d’arachides. Il s’accompagne principalement avec du manioc vapeur.

09- Beko Sadey – VENTRE AFFAME N A POINT D’OREILLES

Beko Sadey visite le catalogue assez fourni de la cuisine camerounaise dans sa chanson ”Ventre affamé n’a point d’oreille”. Bobolo, Achu, Nkui, Ndolè, Mbongo Tchobi, Mitoumba, Koki, Foléré sont entre autre les mets cité dans ce pur Makossa des années 80′.

10- André Marie Tala

Le monde entier connais André Marie pour ces titres Je vais à Yaoundé, ou encore Sikati. Et pourtant il fait parti de ces artistes musiciens camerounais qui ont chanté pour la nourriture

André Marie Tala – Mete Nè Msè

Extrait de son album  Tala 81 sortie en 1981 Mete Nè Msè est une chanson qui parle de plusieurs mets camerounais. Mais principalement du couscous. D’après notre traducteur Fidèle Modeste Tagatsing ”Msèh” veut dire couscous en langue Ghomala.

Talla André Marie – Hot koki

En 1973 Talla André sort Hot Koki un album de 10 titres. Le Koki  ou encore gâteau de Cornille est met très prisé au Cameroun. Le Koki est une préparation épicée à base de haricots et d’huile de palme, cuite à la vapeur dans une feuille de bananier fermée.

Nous avons recensé pour vous ces 10 artistes camerounais qui ont chanté pour la nourriture. Dites nous en commentaire quel est votre préféré. Faites-nous également savoir si vous connaissez un autre artiste qui a fait pareil.

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *